Le jardin de papi Jo a reçu 170 visiteurs !

10/06/2017

Dans le cadre de l’opération « Bienvenue dans mon jardin en Bretagne », le jardin de papi Jo a reçu 170 visiteurs ce week-end des 10 et 11 juin. Presque autant que d’espèces de plantes du jardin (176 à ce jour). Le temps était parfait, ciel bleu avec de petits nuages, parfois voilé, et petite brise. Avec le renfort de notre ami anglais Rob nous n’étions pas trop de trois pour accueillir, guider les visiteurs et répondre à leurs questions.

11/06/2017

Les enfants ont apprécié de pouvoir se rouler dans un gazon tout doux, les grandes personnes sont sagement restées en dehors des massifs et n’ont rien abîmé du tout. Il a même fallu insister pour leur faire caresser les plantes douces au toucher, comme la dorycnie hirsute ou encore froisser les feuilles de la plante du pêcheur ou des pélargoniums odorants pour sentir leur parfum.

Pour répondre à la question « comment faites-vous pour avoir un si beau gazon ? », papi Jo a donné toutes les informations, depuis la préparation du terrain en passant par le choix de la bonne semence et pour finir avec l’élimination des « herbes non souhaitées » et la taille nette des bordures. Au moment de faire la démonstration de l’outil pour éliminer les pissenlits, les visiteurs ont en vain cherché un spécimen de cette plante, absente du gazon du jardin de papi Jo. Nous nous sommes rabattus sur une petite touffe de chiendent, facilement éliminée mais qui a laissé un trou dans le beau gazon. Trou vite comblé avec quelques graines et du terreau. Les cisailles à long manche en provenance d’Angleterre ont été d’autant plus admirées que cet outil est totalement inconnu chez nous (merci Rob).

12/06/2017

Une visiteuse non prévue a permis à papi Jo de coiffer sa casquette d’entomologiste amateur pour éclairer le public. En effet, une chenille de machaon était installée sur le feuillage de la rue (Ruta graveolens). J’ai pu constater à cette occasion que seulement la moitié des visiteurs connaissaient ce magnifique papillon, hélas de plus en plus rare dans la région.

Petite liste des plantes qui assuraient le spectacle, chacune à sa façon :

12/06/2017

Pour les visiteurs « geek », j’avais fait un essai d’étiquettes de plantes avec QR code, qu’il suffisait de flasher avec un smartphone pour avoir accès à la fiche de la plante sur le site internet du jardin, avec les photos, etc. Quelques visiteurs ont pu tester ce nouveau type d’étiquetage avec succès.
Diaporama YouTube du week-end de la visite.