Lavatera x clementii ‘Barnsley’
Cette plante attire les insectes pollinisateurs

Nom commun : lavatère en arbre 'Barnsley'Famille : MalvaceaeType : ArbustePort : BuissonnantHauteur : 1-1.5 mètresLargeur : 1-1.5 mètresCouleur floraison : Rose clairFloraison de : Juinà SeptembreFeuillage : Semi-persistantCouleur feuillage : VertRusticité : H6
Rustique jusqu'à -20° / -15°
Exposition : SoleilHumidité : Sec / Humide mais drainéSol : Acide / Neutre / AlcalinSaison d'intérêt : ÉtéA abriter

La Lavatère Barnsley est une vivace arbustive semi-persistante de taille moyenne à port buissonnant et d’aspect très décoratif. Cette variété est très florifère. De juin à octobre, elle porte de belles et grandes fleurs blanc rosé virant au rose pâle et à cœur rouge carmin. Ces fleurs de 4 à 7 cm de diamètre en forme d’entonnoir sont disposées en grappes qui sont elles-mêmes dressées sur des tiges.

Les feuilles gris-vert de la Lavatera Barnsley sont lobées et palmées, de 6 à 12 cm de long. De croissance rapide, la plante atteint rapidement 1,5 m d’envergure. En bord de mer, elle gardera sa végétation durant l’essentiel de l’hiver. C’est une plante d’une très bonne rusticité.

2020.- Rabattu à 50 cm mi-février (sauf les marcottes). Recommence à pousser sur le vieux bois début mars. Séparé les marcottes du pied-mère. A surveiller. Une seule marcotte est prise, laissée sur place. Beau développement et boutons floraux début mai. Premières fleurs le 3 juin. Énorme développement en juin-juillet. Réversion au type sur quelques tiges (de la marcotte ?). Voir La lavatère ‘Barnsley’, une bien jolie chimère ! Supprimé les tiges fanées début août. Très forte repousse du feuillage en automne.

2019.- Rabattu à 50 cm mi-février (sauf les marcottes). Recommence à pousser sur le vieux bois début mars. Séparé les marcottes du pied-mère. A surveiller. Une seule marcotte est prise, laissée sur place. Beau développement et boutons floraux début mai. Premières fleurs le 3 juin. Énorme développement en juin-juillet. Réversion au type sur quelques tiges (de la marcotte ?). Supprimé les tiges fanées début août. Très forte repousse du feuillage en automne.

2018.- Mis en place la bouture faite l’an dernier. Bon développement en mai. Commence à faire des boutons floraux mi-mai. Premières fleurs 10 juin. Beau développement courant juin. Couvert de fleurs en juillet-août. Fait 2 marcottes le 20 août.


2017.- Février.- Au moment de rabattre ce spécimen, je constate qu’il est pourri à la base. Peut-être à cause de la période de gel de cet hiver, ou alors arrivé en fin de vie. Je compte maintenant sur les boutures faites l’an dernier.

2016.- Février.- Rabattu le pied principal. Belle pousse des feuilles mi-avril. Début mai : boutons floraux formés. Pucerons sur quelques tiges, enlevés à la main + pulvérisé savon noir+vinaigre blanc. Premières fleurs le 13 juin. Bien fleuri fin juin. Fané début août. Début août fait 3 boutures dans un pot pour ZZ. Rabattu de moitié en août. Pas de repousse en septembre.

Planté 1 spécimen en juin 2014. Très vigoureuse dès l’année de plantation. Fait une bouture au pied du treillis du rosier Iceberg à l’automne (en o7)


2017.- Bouture du spécimen d’origine, faite à l’automne 2016 et mise en place en mars 2017. Deux boutures prises dans le pot, mises ensemble. Semble malade (virus ?) début mai mise en pot en observation. Fin mai réduit les tiges de moitié. Quelques fleurs début juillet. A mettre dans la bordure Ouest au printemps 2018.

2016.- Février.- Taillé début février (temps très doux). A déplacer ? Impossible ! Repousse feuillage pas terrible début mai. OK fin mai. Fort développement début juin. Tuteuré.  Pucerons sur quelques tiges, enlevés à la main + pulvérisé savon noir+vinaigre blanc. Début floraison début juillet. Fleurs jusqu’à fin octobre ! A conservé son feuillage jusqu’aux gelées cet hiver.

2014.- Planté 1 spécimen en juin 2014. Très vigoureuse dès l’année de plantation. Fait une bouture au pied du treillis du rosier Iceberg à l’automne (en O7)

Voir sur le plan du jardin - Coordonnées : E4