Rien de ne sert de courir, il faut un bon maillot

La renouée/persicaire ‘Purple Fantasy’ est arrivée au jardin en mai 2018. J’ai donc eu l’occasion d’observer son comportement en fin d’hiver en 2019 et 2020, deux périodes au cours desquelles cette plante a eu le tort de sortir de terre trop tôt, et donc de subir les gelées tardives. Voir l’article Rien de ne sert de courir, il faut partir à point.

Tout comme le chat, « jardinier échaudé craint l’eau froide » et surtout les gelées de fin d’hiver-début de printemps. Donc cette année, en prévision des gelées matinales annoncées par la météo début avril, la ‘Purple Fantasy’ a fait partie du petit groupe de plantes fragiles bénéficiant d’un emmaillotage ad hoc. Cette sage précaution a permis à notre persicaire de conserver son tout nouveau feuillage, sorti dès fin mars, jusqu’à la disparition des gelées. Tout au plus l’extrémité de quelques feuilles présente-t-il un aspect un peu grillé, mais ça ne va pas durer.