Vision du jardin en aphakie

En ce début d’avril, le jardinier a découvert une nouvelle façon de voir le monde, et enrichi son vocabulaire. Suite à une opération de la cataracte de l’œil gauche qui ne s’est pas déroulée comme prévu, je me retrouve provisoirement avec un œil sans cristallin, ça  s’appelle l’aphakie. Cette image donne une petite idée du résultat.

Before Image After Image

Saisir la ligne de partage au milieu de la photo et tirer vers la gauche ou vers la droite. Ou cliquer quelque part dans la partie gauche ou droite.

J’ai lu sur Wikipedia :

 Les patients souffrant d’aphakie sont généralement capables de distinguer des couleurs dans la plage de lumière à haute énergie (ultraviolets), qui sont normalement absorbés par le cristallin. Un des patients célèbres capable de distinguer — et imprimer — ces couleurs était le peintre Claude Monet, impressionniste français, qui fut opéré de la cataracte en 1923

Bon, il ne suffit pas d’être aphakique pour être un artiste impressionniste, mais ça ouvre quand même des perspectives intéressantes… en attendant de revenir à un état plus normal.

On ne peut pas dire qu’en ce moment le jardinier ait « bon pied, bon œil ». Heureusement l’aide-jardinière est toujours là, pour procéder à de nouvelles plantations, et le printemps est arrivé, donc tout va bien.