Le jardinier qui avait mangé son jardin

https://www.fleurauxdents.be/index.php
Source de l’image La clinique dentaire “La fleur aux dents”, Belgique https://www.fleurauxdents.be/index.php

C’est quoi encore, cette fable ? Papi Jo aurait-il cédé aux sirènes des jardiniers écolo-locavores(1) et transformé son jardin d’ornement en potager ? Remplacé vivaces colorées et jolis arbustes par des rangs d’oignons, de carottes et de patates ? Que nenni, il s’agit juste d’une métaphore qui lui a été inspirée par sa toute récente opération d’implant dentaire, pas vraiment douloureuse pour sa vieille carcasse, mais douloureuse pour le porte-monnaie. Madame la Sécu ne veut pas rembourser le moindre centime pour cette opération “de luxe”, et Madame la Complémentaire n’est pas très généreuse.

Ce qui nous amène au calcul suivant. Le jardin de papi Jo compte actuellement 200 taxons de plantes, certains représentés par un seul spécimen (les arbustes), et d’autres par plusieurs spécimens (les vivaces). J’ai calculé – à la louche – que le prix moyen d’un spécimen ou groupe de spécimens est actuellement de 10 €, on peut donc estimer le total de la valeur des plantes du jardin à 2 000 €. Ce qui correspond à la somme déboursée hier chez ma chère dentiste. On peut donc dire que j’en ai actuellement pour la même somme dans la bouche que dans le jardin. CQFD.

(1) Cultiver sa propre nourriture
L’achat de produits bio peut certes obtenir [sic] cher, alors pourquoi ne pas cultiver votre propre nourriture au lieu de prendre soin de cette pelouse, qui fait seulement office d’ornement ? Il est temps de revenir à l’utilisation des jardins comme sources alimentaires, vous allez manger des produits frais et à moindre coût.
Source [https://www.jardinews.com/10-gestes-pour-jardinier-ecolo/]